I Want You

Publié le par Space Sheep

Il m'en aura donné, du fil à retordre, ce bonnet ... Ce qui lui a valu la dénomination de I Want You, puisque c'était ce que je me répétais, comme un mantra, en tricotant ce morceau de bravoure (je te veux, j'en ai envie, je te veux, j'en ai envie, je te veux ...). Pire que les Liaisons Dangereuses.

 

I Want You aura eu une histoire houleuse, donc. D'abord patron piqué sur un magazine, premier essai avec la laine Quiétude de Phildar, et première déconfiture : la laine se serre terriblement autour des aiguilles pendant la prise des mailles deux par deux sur l'envers du travail, rendant le tricot impossible au bout de quelques rangs. J'ai même eu du mal à arracher mon aiguille de mes mailles pour tout recommencer (mais je me suis battue telle une guerrière, et, telle une guerrière, j'ai triomphé. I'm a warrior. Geronimooooo)

 

Deuxième essai, même patron, même laine, sur aiguilles différentes (circulaires, donc qui ont tendance, en théoriqe, à serrer moins). Et bien, diantre, même constat, même combat, même jurons crachés avec rage et absence totale de distinction féminine sur cette infâmie tricotesque. Cornes de bouc !.

 

Tribulations au gré des rayons d'Eurodif, pour ne pas le citer, et là, le coup de foudre pour deux petites pelotes d'un magnifique rouge sang qui semblaient n'attendre que moi (si si, elles me l'ont dit) sagement posées sur un rayon, portant le doux nom d'Himalaya Mercan. Hop, dans le panier, à la caisse, dans le sac, sur les aiguilles. Mais ce patron, vraiment, je ne voulais plus le voir. Direction Ravelry, donc, pour trouver le même, mais en différent. Montjoie !

 

Ravelry est grand, Ravelry est beau. Un bonnet dans le même style, mais pas le même point, existait, le Slouched Tuva Hat. Halleluja ! Un petit essai sur un bout de laine-d'entrainement-je-m'en-fous-de-celle-là, et première constatation : je trouve le point sympa, joli, assey facile, mais ... raide. Très raide. Trop raide. Pas du tout ce que je recherche, finalement. Diantre.

 

Bon, trahi par les magazines, déçu par Ravelry, le mouton spacial n'a plus qu'une solution : faire le patron lui-même. C'est ce qu'il fit. Je veux dire, ce que je fis. Un point tout bête, tout simple, mais qui me donne ENFIN satisfaction : ajouré, joli, et mou. Mazel tov !

 

Allez hop, no time to waste, let's go, je prends mes aiguilles et tricote, tricote, tricote, tricote, ça monte pas vite, tricote, tricote, tricote, ça monte VRAIMENT pas vite, tricote, tricote, tricote, ouf, la moitié, tiens, et-si-je-mesurais-pour-voir ?

 

Et là, c'est le drame. La circonférence de la bête était inférieure de 4 bons centimètres à celle de mon occiput. Par la malpeste ! Mais oui, fichtre, c'est logique, ma merveilleuse nouvelle laine (qui devenait alors ma merveilleuse nouvelle, hypocrite, perfide et traîtresse laine) était 100% acrylique (pas bien), contrairement à celle de Phildar, avec laquelle j'avais fait mes échantillons, et qui contenait une bonne part de laine, ce qui la rendait évidemment plus élastique. Quelle gueuse, j'aurais dû y penser, raaaaaaaaaaah ! Cornegigouilles !

 

Bon, on va boire un coup, plonger comme un cadavre à la mer dans le pot de Nutella (celui qui a la mention "MINE" estampillée au marqueur indélébile sur le blanc bouchon) et s'en enfiler 5 cuillères à soupe sans respirer, dormir un peu, et maugréer sur l'injustice crasse des matières synthétiques qui savent si bien nous séduire par leur exquise douceur pour mieux nous poignarder dans le dos.

 

Et le lendemain, inlassablement, patiemment, calmement (ou presque), bêtement, on défait tout, et on recommence, en ajoutant 20 mailles et en persiflant entre ses dents "si-ça-marche-pas-cette-fois-je-te-brûle-je-t'écharpe-je-te-transforme-en-fils-de-trois-micromètres-je-te-veux-j'en-ai-envie-je-te-veux ..." Mécréant !

 

Et là, après un coup de flip magistral au moment de passer le fil dans les mailles restantes pour arrêter le tricot, la tête pleine de scénarii de films d'horreur où toutes les mailles se barrent d'en coup avec un ricanement bestial (nooooooooooon pitiiiiiiiiiiiiié pas çaaaaaaaaa), priant tous les dieux, anges, démons, génies et leprechauns de l'Univers Infini et Au-Delà, après, donc, avoir passé le-dit fil dans les-dites mailles et avoir cousu le-dit bonnet, vient le moment de la révélation. Roulement de tambours.

 

Un touuuut petit peu grand. Vraiment un touuuuut petit peu. On va dire que c'est pour quand mes cheveux repousseront. Ou pour éviter les migraines. Ou pour l'oublier quand il sera vissé sur mon crâne depuis 8 heures d'affilée. Ou pour éviter les marques de tricot sur le front et les oreilles (le top du glamour). Je m'en fous, je l'aime. Il m'a fait souffrir, il m'a fait me rabotter les dents à force de les faire grincer, il m'a donné encore plus de cheveux blancs que je n'en ai déjà, il m'a fait râler et renouer avec les jurons médiévaux. Mais je m'en fous. Je l'aime. Gloire !

 

Voici donc des photos du traître I Want You (j'aurais dû l'appeler Judas, tiens) :

 

  IWY-face.jpg

 

Vous remarquerez mon immense habileté à me cacher le visage ... Gary est tellement plus photogénique que moi (tiens, ça me fait penser que j'aurais peut-être dû avoir recours à ses services quand j'ai rencontré son muscial homonyme (Gary Lightbody). Ca m'aurait évité de ternir la photo avec ma tête de "faut-pas-que-je-m'endorme-non-faut-pas-que-je-m'endorme-nom-d'un-ptit-vase-bleu-faut-pas-que-je-m'endorme-pendue-à-Gary-Lightbody-non-pitié-pas-ça-pas-maintenat"). Never mind.

 

IWY-dos.jpg

 

A propos de cette photo, un (futur ex) pote m'a fait remarquer que j'avais l'air de porter une pieuvre sur la tête. Manant, va ! C'est l'effet d'optique de la vue en plongée auto-prise à bout de bras ! Quel ignare, je vous jure ... Il mériterait la pendaison au gibet de Montfaucon (faut que j'arrête les Rois Maudits, moi)

 

IWY-profil.jpg

 

Je poste cette photo, parce qu'elle est une parfaite illustration de mon immense logique. Je suis au bord du tour de rein pour prendre une photo du bonnet de profil dans le miroir, sans avoir pensé une seule seconde qu'il me suffisait bêtement de tourner la tête. Décidément, la préparation du CRPE me stupidise plus qu'autre chose.

 

Bref. Je posterai très bientôt le patron, si jamais cela vous intéresse !

 

La chanson attitrée, que j'ai eu dans la tête pendant toutes les étapes de tricotage-détricotage-retricotage :

 

 

 

____________

Pull : Etam

Publié dans Knitting Games

Commenter cet article

Lobelia Keane 27/09/2010 17:46


Je t'envoie un tit mail dans la soirée pour te raconter tout ça =) Allez, trève de bavardages, tricote et fais moa baver (owiiiii... *hum* *ok je sors*)jusqu'à ce que j'aille me pendre de désespoir
en voyant des bonnets/écharpes/mitaines que je réussirais jamais à faire xD

Bisous homonyyyyme


Space Sheep 02/10/2010 20:37



Oh non ne te pends paaaaas !! La prochaine fois qu'on se voit, je t'apprends les bases (du tricot hein, pas de la pendaison ...), promis ^^


 


Gros bisous ma belle !!



Lobelia Keane 27/09/2010 13:40


Je ne suis pas souvent sur meuseuneuh depuis quelques temps, les derniers jours ont pas été super joyeux -_- Mais jte lâche pas hein (oui oui, tu peux te mettre à pleurer devant ma collantitude)


Space Sheep 27/09/2010 16:13



Ben moi je ne suis plus sur msn puisqu'il a rendu l'âme chez moi (faudrait que je tente de le réinstaller mais en ce moment je n'ai pas le temps). J'espère que les choses vont se tasser chez toi,
si tu as envie de parler, mon adresse mail marche encore, de même que mon portable ;)


Non ne me lâche paaaaaas, colle-moi, owiii colle-moi !


Euh ... Enfin, voilà quoi, tu vois ce que je veux dire, hein ? ^^



Asahi 27/09/2010 13:02


Coucou (encore moi hihi) Et bien quelle aventure ! En tout cas bravo ! Le résultat vaut la peine. Il fait vachement mou et décontract, c'est bien ! Au fait, j'ai essayé le joint russe : pas
possible, trop dur, je peux pas... Donc j'ai fait une méthode knitspirit, elle monte ensemble les mailles avec la fin de la laine et la nouvelle. Plus fastoche :D


Space Sheep 27/09/2010 16:11



Merci beaucoup ! Oui, il est tout mou et a un petit côté "cooool, zen, respire, flower power".


 


Pour le joint russe, je posterai un tuto en photo dès que je serai rentrée des épreuves de mon concours (demain et après-demain, arg), donc jeudi ou vendredi si tout va bien. C'est vraiment
facile à condition de bien comprendre le truc, et d'employer une laine adaptées (toutes les laines ne se plient pas au joint russe, en particulier les laines trop fines ou qui se dédoublent).
Cela dit, la méthode donnée par Knit Spirit est très bonne également, et c'est celle que j'emploie quand je ne peux pas utiliser le joint russe.



Lobelia Keane 26/09/2010 18:42


Tes ch'veuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuux ! Où qui sont tes ch'veuuuuuux??? oO
(Cela dit j'aime beaucoup le bonnet aussi xD)


Space Sheep 26/09/2010 21:47



Mon homonyyyyyyyyme !!! Je suis contente de te voir ici !! Depuis le temps que je n'ai plus de nouvelles (en plus je n'ai plus msn, il a planté définitivement semble-t-il, il faut que je le
réinstalle)


 


Mes cheveux sont tombés avec les feuilles d'automne XD Bon, les ciseaux du coiffeur les ont un peu aidés, j'avoue ^^ J'aimais bien mes cheveux très longs, mais je commençais à en avoir marre
d'avoir toujours la même tête alors ... couic XD


 


Merci pour ton commentaire ma belle !



Lilipuce 26/09/2010 14:13


Waouwwwww ! J'adore ! Je le met dans ma TDL... Juste après l'écharpe à torsades réversibles. ;-)


Space Sheep 26/09/2010 21:45



Merci beaucoup !! Ah je suis contente de voir qu'il plait à quelqu'un